Comment bien assurer une voiture neuve ?

Avec ou sans obligation légale, la souscription de la voiture répond surtout à des considérations pragmatiques. Le pragmatisme de l’assurance auto se reflète d’ailleurs à travers les différentes garanties proposées par les compagnies d’assurance. La garantie tous-risques est la plus plébiscitée malgré son coût particulièrement élevé. Comment donc dénicher une bonne couverture, sans pour autant se ruiner ?

La voiture neuve perd de sa valeur au bout de 2 ans

Il est recommandé de souscrire une garantie valeur-à-neuf pour les 2 années qui suivent l’acquisition de la voiture. En effet, le montant de l’indemnité est fixé en fonction de la valeur de la voiture au moment où le sinistre survient.

Par ailleurs, si vous n’avez pas les moyens financiers de souscrire une assurance tous-risques, les couvertures suivantes sont nécessaires :
• Dommages-conducteur : indemnisation pour les dommages physiques du conducteur (blessures, hospitalisation, infirmité temporaire, décès…), même s’il est responsable de l’accident ;
• La collision : la voiture neuve vous a quand même coûté une fortune ;
• Le vol et l’incendie : certaines formules couvrent les objets se trouvant dans la voiture, mais aussi ses accessoires extérieurs (rétroviseurs, jantes…).

Le zéro-franchise est trop beau pour être vrai

Pour faire simple, quand le montant de la franchise est important, celui de la cotisation est abordable. Et vice versa. Les contrats zéro-franchise existent bel et bien, mais présentent au moins 2 inconvénients :
• Soit la couverture de la voiture significativement restreinte ;
• Soit la facture d’assurance est salée.
Après, l’essentiel est de dénicher un bon rapport tarif-couverture. Le comparateur d’assurances est un moyen habituellement recommandé. Il a l’avantage d’être rapide et d’avoir un vaste réseau de contacts (plus d’une cinquantaine d’assureurs généralement).

Mais on vous recommande plutôt de faire appel à un courtier en assurances. Déjà, ce sera un interlocuteur qui pourra vous conseiller ou vous déconseiller une initiative que vous avez en tête (qui faut-il désigner comme conducteurs habituels, par exemple ?).

Puis, le courtier en assurances ne se contentera pas de dénicher des devis assurance auto auprès des compagnies. Le gros de son travail consiste avant tout à négocier les couvertures en premier, puis les tarifs (montant des cotisations et des franchises). Les exclusions et les restrictions de garantie font également partie des terrains de prédilection du courtier en assurances.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google Bookmarks
  • Blogplay

Laisser une réponse