L’automobile devient une affaire de femmes !

En ce 8 mars, date de la journée de la femme, nous vous livrons une analyse sur le thème des femmes et la voiture, à partir de l’étude SIMM – TGI 2012.

Une contribution bienvenue à la compréhension des évolutions des attitudes et comportements de la gente féminine, dans un domaine encore – et toujours ? – réputé un « bastion » masculin, et à cet égard… porteur de nombre d’idées reçues, qui ont la vie dure !

Les femmes ont notamment gagné du pouvoir dans le processus de choix et d’achat : en 2012, elles étaient 75% à avoir participé à la décision d’achat automobile du foyer contre 64% en 2002. 28% ont par ailleurs décidé seules (24% en 2002). L’automobile est donc un domaine où la parité est enfin presque faite : les femmes sont impliquées à 49%, soit 17,6 millions d’individus dans la décision d’achat (hommes : 51%, soit 18,5 millions d’individus)*.

17,6 millions de décisionnaires ou influenceuses

- Les décisionnaires, celles qui ont décidé seules, représentent 6,5 millions de femmes (5,1 millions en 2002).

- Les influenceuses, celles qui ont participé au choix :

1/ avec un autre membre du foyer : 713 000 femmes
2/ avec la famille : 2,3 millions de femmes
3/ avec le conjoint : 11,8 millions de femmes

Qu’elles soient décisionnaires ou influenceuses, ces femmes – fans – de l’automobile sont sur-représentées chez les 25 / 64 ans (71% – indice 112), les actives (66% – indice 107), les catégories socio-professionnelles supérieures (25% – indice 120) et les foyers CSP + (34% – indice 109).

Toutefois, décisionnaires et influenceuses se distinguent les unes des autres sur plusieurs critères :

- La décisionnaire : une célibataire active et indépendante. Célibataire : 65% – Active : 60% – Enfants de moins de 15 ans : 21% – CSP + : 27% – Propriétaire d’une voiture : 32% – A financé l’achat de sa voiture seule : 90%.

- L’influenceuse : une mère de famille active. Mariée : 68% – Foyer de 2 à 3 personnes : 60% – Active : 55% – Enfants de moins de 15 ans : 40% – Propriétaire de 2 voitures ou + : 63% – A financé l’achat de sa voiture seule : 30%.

Par ailleurs, leurs comportements et leurs attentes vis à vis de l’automobile diffèrent :

- La décisionnaire aime prendre des risques (27%), décider sur un coup de tête (38%) et apprécie la nouveauté (41%). Pour elle, la voiture reflète la personnalité du conducteur (21%). Elle possède sa propre voiture (84%), et utilise plutôt une citadine (45%), une berline de taille moyenne (27%) ou un monospace (6%). Sa voiture idéale est une petite citadine (46%), et son prochain achat en la matière devra respecter la planète (61%).

- L’influenceuse aime faire plusieurs choses en même temps (57%), elle donne la priorité à ses enfants par rapport à sa carrière (43%). Sa voiture doit être équipée de toutes les sécurités possibles (64%). Propriétaire de sa propre voiture (42%), elle utilise plutôt une citadine (29%), une berline de taille moyenne (22%) ou un monospace (17%). Sa voiture idéale est une petite citadine (33%) ou un monospace (32%), et la prochaine achetée devra être belle (32%).

Pour chacune des deux typologies, les marques françaises arrivent en tête des intentions d’achat:

- Renault : 14% pour les décisionnaires et 15% pour les influenceuses

- Peugeot : 12% et 12%

- Citroën : 9% et 10%

Si la parité est désormais une réalité dans le processus d’achat, l’égalité dans l’attitude vis à vis de l’automobile est également là. Loin du préjugé bien établi, le plaisir de conduire n’est pas, voire « plus », une caractéristique masculine: 34% des femmes éprouvent du plaisir au volant de leur voiture, contre 32% des hommes. Elles la considèrent par ailleurs indispensable pour leurs loisirs (36% vs 34% pour les hommes), et y sont très attachées : 18% considèrent que leur voiture est comme un second foyer (15% pour les hommes).

Un amour de fourmi…

Petit retour en arrière avec la Volkswagen Polo…

If you can see this, then you might need a Flash Player upgrade or you need to install Flash Player if it's missing. Get Flash Player from Adobe.

Pour un 14 Février, on devait bien faire un clin d’oeil à la fête des amoureux !

La plus belle voiture de l’année 2012 est…

… La nouvelle Mercedes Classe A ! La compacte allemande a su séduire les quelque 100 000 internautes amenés à voter pendant les 8 semaines de compétition.

Au Festival Automobile International, le 29 Janvier dernier, Marc Langenbrinck, directeur général de Mercedes-Benz Cars chez Mercedes-Benz France, a déclaré : « Sportive, accessible, racée et par dessus tout terriblement sexy, la Classe A séduit son public au-delà de nos espérances. Nous sommes particulièrement fiers, grâce à ce modèle, d’accueillir au sein de notre marque de nouveaux clients venus d’autres horizons. En effet, un client sur deux est complètement nouveau dans l’univers Mercedes-Benz. Et, avec quatre nouveaux modèles qui seront dévoilés en 2013, dont le superbe coupé quatre portes CLA, nous ne sommes qu’au début du chemin !« 

Mercedes avait dévoilé sa Classe A lors du salon de Genève, en mars 2012, et avant commencer à l’a commercialisé lors du Mondial de Paris. Entre ce lancement et fin décembre 2012, la berline étoilée a déjà été immatriculée à plus de 3 700 unités.

Vous avez été séduits aussi par la Nouvelle Classe A ? Notre équipe se fera une joie de vous trouvez la vôtre. Connectez-vous sur OccasionPrivée.com.

Lamborghini fête ses 50 ans

Parce que nous sommes avant tout des passionnés d’automobile, nous vous faisons découvrir le teaser de Lamborghini réalisé à l’occasion de son cinquantième anniversaire.

La marque italienne a indiqué qu’une nouveauté serait dévoilée dans le courant de l’année. En attendant le lever de voile, Lamborghini livre un teaser vidéo et des indiscrétions pointent quant à ce modèle anniversaire.

If you can see this, then you might need a Flash Player upgrade or you need to install Flash Player if it's missing. Get Flash Player from Adobe.

« Volant d’or 2012″ pour la Nouvelle Clio

Le « Volant d’or » est un prix décerné par les magazines allemands Bild am Sonnetag et différentes éditions européenne Autobild. Ce sont quelques 73 millions de lecteurs qui ont voté pour la quatrième génération de la Renault Clio. Parmi les critères de notation ayant conduit les lecteurs, les journalistes, les pilotes, les ingénieurs et autres experts à choisir la Clio IV, on dégage différents points comme le design, le comportement, le confort, la qualité ou encore les rapports prix / prestations / performances.

La petite française a été plébiscitée pour son design et ses moteurs essence TCE sobres. Son châssis, remarqué comme une nouvelle référence sur le marché, a également retenu l’attention. Précisons que le constructeur français recevait ce prix pour la dixième fois après, par exemple, les Renault 9 en 1981, Renault 25 en 1984, Clio en 1990, Espace II en 1991, Espace III en 1997 ou encore Espace IV en 2002.

La Renault Clio IV vous tente ? Contactez OccasionPrivée.com pour vous trouver la vôtre.

Top 10 des VO les plus vendus en octobre

Fort de 500 323 véhicules d’occasion commercialisés en France en octobre 2012, le marché rebondit de 11,5 % par rapport au même mois de l’année dernière et surtout en comparaison du mois précédent (– 10,2 % en septembre). Au cumul depuis janvier, le business de la seconde main affiche une très légère progression de 0,2 % avec plus de 4,5 millions de transactions.

Voici les VO (sélection très française) qui font les plus importants volumes :

1. Renault Clio (38 686 unités) ;

2. Renault Mégane, Scénic inclus (37 910 unités) ;

3. Peugeot 206 (18 827 unités) ;

4. Renault Twingo (16 109 unités) ;

5. Volkswagen Golf (14 453 unités) ;

6. Citroën C3 (12 704 unités) ;

7. Peugeot 207 (12 215 unités) ;

8. Citroën C4 (11 928 unités) ;

9. Peugeot 307 (10 257 unités) ;

10. Renault Laguna (9 846 unités).

Ce Top 10 est disponibles chez OccasionPrivée.com, spécialiste de la vente de véhicules d’occasion récents.

Les députés reviennent sur leur décision concernant le malus

Lors d’une deuxième délibération souhaitée par le gouvernement, les députés sont revenus sur leur décision de limiter le durcissement du malus aux seuls véhicules émettant plus de 155 g de CO2/km. Le malus démarrera donc à 135 g de CO2/km avec des sommes allant de 100 à 6 000 euros.

C’est un coup de théâtre… Vendredi dernier, les députés avaient adopté l’amendement visant à limiter le durcissement du malus aux véhicules émettant plus de 155 g de CO2/km, le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac a dit qu’il ferait procéder « à une seconde délibération« . Ce dernier avait notamment avancé qu’une telle modification du barème proposé par le gouvernement représentait une perte potentielle de recettes de 140 millions d’euros.

Lors de la deuxième délibération, le ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici n’a évalué cette perte potentielle qu’à 40 millions d’euros mais cela a suffi aux députés pour revenir sur leur décision. Ils ont donc adopté un nouvel amendement supprimant toute modification au projet présenté par le gouvernement pour le futur barème du malus.

A moins que le Sénat ne s’oppose au barème proposé par le gouvernement, le malus démarrera donc à 100 euros pour les véhicules de plus 135 g de CO2/km et pourra s’élever jusqu’à 6 000 euros pour les plus de 200 g de CO2/km.

Quels véhicules seront soumis au Malus ?

Les députés ont adopté vendredi 19 octobre un amendement visant à limiter le durcissement du malus proposé par le gouvernement aux seuls véhicules émettant plus de 155 g de CO2/km. Mais le gouvernement demande une deuxième délibération.

Pour informations, les députés UMP demandaient qu’aucune modification sur le barème du malus ne soit faite. Alors que les écologistes exigeaient un renforcement du projet proposé par le gouvernement. Des propositions qui n’ont pas été soutenues par l’Assemblée. Les députés socialistes présentaient quand à eux un compromis proposant de limiter le durcissement du malus aux véhicules émettant plus de 155 g de CO2/km. Affaire à suivre.

Enfin, comprenons maintenant que les malus des véhicules émettant plus de 155 g de CO2/km démarreront à 1 500 euros et pourront bien atteindre les 6 000 euros pour les véhicules émettant plus de 200 g de CO2/km.

Ce nouveau barème a bien évidemment des conséquences redoutables sur certains modèles. Les marques les plus concernées sont les marques premium :

- 31 versions sont concernées chez Audi (A1, A4, A5, A6, A7, A8, Q3, Q5, S3, S5 et TT)

- 168 versions sont concernées chez BMW (Série 1, Série 3, Série 5, Série 7, X1, X5 et X6)

- 33 versions sont concernées chez Mercedes (Classe E, GL, S, M, C Break, SLK, Viano, Vito et GLK)

Notre astuce pour éviter ce malus ? Acheter des véhicules récents ! Et OccasionPrivée.com se fera une joie de vous trouver le véhicule que vous cherchez.

La DS3 se découvre !

Nous avons découvert la Citroën DS3 Cabriolet enfin au Mondial de l’Auto la semaine dernière. Nos impressions.

DS3 Cab, un faux cabrio !

Plus de deux après le lancement de la Citroën DS3, l’attente de la déclinaison en cabriolet était forte. C’est enfin chose faite : la Citroën DS3 présente au Mondial de l’Auto la Cabrio. Trompeuse, la citadine chic s’équipe tout simplement d’un système inspiré de la Fiat 500C, un toit souple repliable jusqu’au coffre, version boîte de sardines. D’où le terme « découvrable » préféré à l’officiel « Cabrio » puisqu’elle n’ôte pas intégralement le haut ! Ce qu’on regrette beaucoup aussi, c’est la taille du coffre, voyez par vous-même : personnellement, je me demande comment rentrer mes sacs de courses ! Toute une logique qui n’est pas livrée avec le véhicule !

DS3 Cab, à partir de 18 800€

Avec un catalogue révélé et un configurateur en ligne disponible, la DS3 Cabrio démarre donc à 18.800 euros avec le moteur 1.4 VTi 82 ch en version Chic, les 1.6 VTi 120 ch et 1.6 THP 155 ch n’étant associé qu’aux uniques finitions So Chic et Sport Chic. Seul le diesel 1.6 e-HDi 90 ch donnera le choix entre ces deux dernières. En comparant avec la berline 3 portes, la différence de tarif se solde entre 2.500 (1.6 THP) et 3.350 euros (e-HDi). Des prix qui s’annoncent un peu salés quand même !

Pour finir, je suis légèrement déçue par la version « découvrable » de la DS3 avec l’ouverture du coffre vraiment petite, une toile à la place d’un toit rétractable et surtout, 2 500 euros juste pour découvrir le haut. Cependant, la DS3 reste un coup de coeur et quand c’est un coup de coeur, on a du mal à résister !

Les femmes ont leur place dans l’automobile

L’association Les Elles de l’Auto qui œuvre depuis 2008 à la promotion de la mixité dans le secteur automobile.

L’association a lance le 1er Octobre, à l’occasion du Mondial de Paris, la Charte Les Elles de l’Auto pour aider les entreprises du secteur automobile et des secteurs connexes à répondre à deux problématiques complémentaires :

•  Comment attirer les talents féminins au sein d’un secteur attirant historiquement plutôt les hommes ?
•  Comment permettre aux femmes de se développer professionnellement au sein de ce secteur ?

Les signataires (PSA Peugeot Citroën, Renault, Mercedes-Benz France, Volkswagen Group France, STVA, les groupes Lamirault, PGA Motors, Renault Retail Group, Schuller, Vauban Automobile, Fiat France et Kia Motors France) se sont engagés à :

• Affirmer leur volonté de féminiser leurs équipes et mobiliser l’ensemble de leur management dans ce sens.

• Expliquer et valoriser les bénéfices attendus de la mixité dans leur entreprise.

• Rechercher systématiquement des candidatures féminines pour chaque recrutement.

• Fixer une ambition de féminisation adaptée par type de métier.

• Piloter le taux de féminisation des équipes.

• S’assurer de la bonne exécution dans l’organisation des engagements pris.

Et vous, que pensez-vous de la place des femmes dans l’automobile ?